Brothers Conflict

Aller en bas

Brothers Conflict

Message par Admin le Ven 26 Déc - 14:30

Je m'appelle Elodie, j'ai 16 ans. Plutôt grande pour mon âge, brune avec des yeux noisette.  Mon père est devenu veuf lorsque j'avais 4 ans. C'est un homme très peu présent, car il est souvent en voyage d'affaires, c'est un commercial dans l'import export. Pour mon éducation, je ne pouvais le suivre dans ses déplacements. Des amis à nous venaient de temps en temps s'occuper de moi, mais la plupart du temps je devais me débrouiller seule.
Depuis plus de 3 ans mon père fréquentait une femme rencontrée au Japon. Et depuis, il me demanda d'étudier la langue. Il y a de cela 2 mois, mon père m'annonça son mariage. Je devais quitter la France pour rejoindre les 13 garçons de cette femme. Elle était venu me rencontrer, c'était une femme vraiment charmante, elle ne voulait pas remplacer ma mère, elle souhaitait que nous devenions amies.
J'étais heureuse que mon père trouve une personne pour remplir son cœur.

Je préparais donc le déménagement pour partir. Cela me rendait nostalgique, je me remémorai les quelques moments heureux passés dans cette maison. J'étais à la fois triste et heureuse. Je quittais mes amis et mes points de repère, mais d'un autre côté je gagnai une grande famille.
Mes amis me saluèrent au départ de mon train pour l'aéroport de Paris. je ne pus retenir mes larmes. Je partais vers l'inconnu.
A l'arrivée de mon avion, je me sentis fatigué car j'étais parti tard le soir et j'arrivais tôt le matin. J'allai prendre un taxi à qui je donnai l'adresse de ma nouvelle maison. J'étais à la fois impatiente et stressée. Je ne savais vraiment pas comment était ma nouvelle famille.
Le taxi me déposa au coin d'une rue, je le remerciai et prit ma valise en direction de mon nouveau chez moi.
Je regardai autour de moi quand un petit garçon d'environ 10 ans me rentra dedans avec son vélo. Le choc ne fut pas très violent. Mais nous tombâmes à terre, moi je n'eus rien, mais lui s’écorcha les genoux.

   Est-ce que ça va lui demandai-je en japonais ( merci papa pour les leçons)
j'ai un peu mal, me dit-il les larmes aux yeux.
   Tiens met ça sur ta jambe. Je lui tendis un pansement.
   Merci! Il m'adressa un grand sourire.
   Wataru est ce que ça va? Un grand homme aux cheveux marron avec des yeux marron s'approcha de nous en courant.
   Non ça va Masaomi, grande sœur m'a donné un pansement.
   Je vous prie de m'excuser pour cet incident. Il s'inclina devant moi en baissant la tête du jeune garçon, qui s'excusa à son tour. Il se redressa. Vous cherchez quelque chose ?
   Oui merci. Je cherche cette adresse. Je lui tendis le bout de papier sur lequel était noté l'adresse.
   Ah ! Mais tu es Elodie. Nous t'attendions. Désolé de ne pas être venue t'accueillir à l'aéroport. Tes affaires sont déjà arrivées.
   Suis nous grande sœur. Wataru m'avait déjà pris le bras et m’entraînait vers la maison pendant que son frère prenait le vélo.

Nous arrivâmes devant une demeure qui ressemblait à une résidence. Un cerisier trônait au milieu de la cour. Et d'innombrable fleur entourait la maison. Ils m'invitèrent à rentrer, nous primes l’ascenseur pour rejoindre ma chambre. Tous deux me quittèrent en m'indiquant le salon. Je m'inclinais pour les saluer.
Je pris quelques instants pour me rafraîchir et poser mes affaires. J'allai donc au salon en passant par l'ascenseur ( la maison était tellement grande qu'il fallait bien ça). J'arrivais dans une grande salle, une mezzanine surplombée le salon éclairé par une grande baie vitrée. Je descendis les marches et observai la pièce, un garçon aux cheveux argentés et yeux mauves vint à ma rencontre.

    Ravi de de te rencontré Elodie, je suis Tsubaki. Il s'approcha de moi et me serra dans ses bras. Je ne m'attendais pas à ce que les japonais soient si démonstratifs. C'est un câlin « ravi de te rencontrer ».

Un autre jeune homme apparut et frappa son frère.

    Tu ne peux pas faire ça! Il me regarda. Je suis ravi de te rencontrer, je suis Azusa.
    Tu as vu nous sommes identiques. Intervint Tsubaki. Nous sommes jumeaux.

C'est vrai qu'ils avaient une forte ressemblance. Mais Azusa avait des cheveux noirs et il portait des lunettes. Chacun d'eux avait un grain de beauté en dessous de leur œil, Azusa l'avait sous son œil droit tandis que Tsubaki l'avait sous son gauche.
Un homme plus grand qu'eux apparut poussant un chariot avec du thé et des friandises.

     Faites moins de bruit, dit-il à ses frères. Enchanté, je suis Ukyou, je suis avocat. C'était un grand homme blond avec des yeux argentés derrière une paire de lunettes.
     Ravi de vous rencontrer. Prenez soin de moi, dis-je en m'inclinant.
     Avec plaisir. Tsubaki me repris dans ses bras. D'après ce que j'avais compris, il était très tactile avec moi.
     Stuna...nii! Comment ose-tu ramener une fille dans notre salon.    
     Bienvenue Yuusuke. Lui répondit Stubaki
     Je t'avais pourtant demandé de le lui dire. Ukyou sermonna Stubaki.
     Vous voulez dire que c'est Elodie. Il me regarda avec insistance. Je ne l'accepte pas.

Il s'éloigna de moi et commença à se disputer avec son frère aîné. C'était un garçon qui avait mon âge, il avait les cheveux rouges avec des yeux marron. Il ressemblait un peu à un délinquant.
Pendant ce temps un autre de mes frères était arrivé. Il portait une tenu de moine traditionnelle japonaise. Il avait des cheveux blond, des yeux marrons et portait des boucle d'oreille sur son oreille gauche. Il s'approcha de moi et me baisa la main.

     Je suis Kaname, et voici Iori. Il me présenta un garçon aux cheveux gris et aux yeux marron. Ainsi que Subaru. Puis me présenta un sportif aux cheveux gris plus foncé que son frère, aux yeux gris.

Nous nous réunîmes sur le canapé, cela me fit un drôle d'effet de voir ma famille s'agrandir d'un coup. Ce fut Kaname qui m'expliqua que deux autres de mes nouveaux frères vivaient à l'extérieur et que deux autres étaient absents à cause de leur travail. Il alluma la télé et sur une chaine musicale un concert était retransmis.

      Voici Fuuto. C'est une idol reconnue. Actuellement en tournée.
      Je suis ravi d'appartenir à votre famille. J'espère que malgré notre différence culturelle, nous pourrons bien nous entendre. Je me mis face à eux et m'inclinai.
      Tu n'as pas à t'en faire. Dès aujourd'hui tu es notre précieuse petite sœur. Me répondit Kaname.

Au moment où j'allais me rasseoir ma vue se troubla, et je tombais dans les pommes.


Dernière édition par Admin le Dim 3 Juil - 9:36, édité 5 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brothers Conflict

Message par Admin le Mar 30 Déc - 22:24

Alors pour ceux qui connaissent l'animé. Si vous voyez des ressemblances c'est normal, c'était juste pour la rencontre des personnages. Mais promis après ce sera que de l'inventé  peut être que certain moment clefs seront identiques. Je ne sais pas encore. Si j'ai le temps, je développerai une histoire pour chaque perso. Sauf pour Wataru ( je le trouve un peu jeune). Comme ça personne ne seras lésé.
Smile .
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brothers Conflict

Message par Admin le Jeu 8 Jan - 22:53

Je me suis réveillée dans mon lit Masaomi était à mon chevet, il prenait ma tension.

 Ce n'est rien de grave. Juste un peu de fatigue due au décalage horaire. Reposes-toi un peu.
 Je te remercie de t'occuper de moi.
 C'est normal. Allez je te laisse à plus tard. Et à ces mots il sortit de ma chambre.

Ce sont vraiment des garçons charmants. Je pense que nous allons bien nous entendre.
Un peu épuisé je m'endormis quelques heures. À mon réveil, il était 16h. Je me levai de mon lit et me repassai un coup de peigne avant de les attacher en queue de cheval. Je sorti de ma chambre et me dirigeais vers le salon. J'y croisai Yuuki qui me sourit en me voyant.

 Tu te sens mieux.
 Oui je te remercie. J'ai dormi un peu. Cela m'a fait du bien. Veux-tu un peu d'aide? Je le voyais porter une grande panière de linge.
 Oui. Si tu le veux. Cela me soulagera un peu.
 Tu as aussi eu une dure journée.
 Merci.
 Si tu as besoin de quoi que ce soit. Dis le moi. Je ne veux pas ne pas participer.

Nous allâmes à la buanderie, où il mit le linge dans la machine, je pris une autre panière et récuperai ce qui était passé au sèche linge.  Je repassais une première partit et Yuuki finit la seconde.

 C'est agréable d'avoir quelqu'un pour discuter.
 C'est avec plaisir que je t'aiderais.
 Mais tu es seul pour t'occuper de la maison?
 Bien sûre que non. Chacun a une tâche à accomplir.

Nous retournions dans la cuisine pour préparer le repas. Et là, il me montra un planning.

 Tu vois! Grâce à ça, nous savons ce que fait chacun de nos frères. Il y a même une place pour toi. Il suffit juste que tu le notes la veille.
 D'accord. Que vas-tu préparer ce soir. Par contre je te le dis tout de suite je n'ai pas trop l'habitude de la nourriture japonaise mise à par les maki      et sushi.
 Ce n'est pas grave. Je ferais quelque chose de simple ce soir. Comme ça tu pourras m'aider si tu veux.
 Merci de penser à moi.
 Alors ce soir on va préparer un curry. C'est une recette simple et je pense que tu vas aimer. Je m'occupe de la viande pendant que tu coupes les légumes. Il nous faut des carottes, des pommes de terre et des poireaux.

Pendant que Yuuki et moi préparions le repas, Azusa et Stubaki arrivèrent dans la salle à manger et commencèrent à préparer la table.

 Hum. Je crois que je vais me régaler ce soir. Surtout si c'est toi qui prépares le repas. Me dit Stubaki avec un sourire charmeur.
 Par ce que Yuuki ne prépare pas bien le repas? Lui demanda Azusa.
 Et de plus ce n'est pas moi qui prépare. Je ne fais que l'aider à couper les légumes. Rien de plus.
 Dans ce cas-là. Je suis sûre qu'ils seront très bons.
 Au lieu de dire n'importe quoi. Aide moi à finir de mettre la table.

Je regardais les deux frères ce chamailler. Cela m'amusait beaucoup. Yuuki se tourna vers moi en souriant.

 Tu sais. Ils sont toujours comme ça. Mais ils s'adorent. Ce n'est pas pour rien qu'ils font le même métier.
 Et que font-ils?
 Ils sont doubleurs pour des animés.
 C'est intéressant. Quand je vivais en France. Je me demandai pourquoi ce métier était plus reconnu ici que chez nous. C'est vrais que nous n'avons pas les mêmes cultures. Et que vous avez toujours été bercé par les animés. Alors que nous c'est arrivé plus tard.
 Ma chère petite sœur. Je t'emmènerai au studio pour que tu vois ce que je fais.
 Tu veux dire ce que l'on fait. Azusa tapa sur l'épaule de son frère. À moi aussi, ça me ferait plaisir. Il m'adressa un grand sourire.

Notre conversation fut interrompu par l'entrée de Kaname avec Subaru et Iori.

 J'espère que vous ne voulez pas vous accaparer notre petite sœur. Kaname me regarda avec son sourire enjôleur en me faisant un clin d'oeil.
 Laisse là un peu tranquille. Lui demanda Iori.
 Si on ne peut plus plaisanter.
 Mettez-vous à table au lieu de vous chamailler. Ordonna Yuuki.

Sans broncher ils s'installèrent autour de la table. A ce moment Masaomi accompagnée de Wataru suivi de près par Yusuke rentra dans la pièce.
J'étais vraiment surprise par toute cette agitation, moi qui avait toujours vécu toute seule. Je me sentais vraiment bien parmi eux. Même si Kaname me lançait des œillades chaque fois que je le regardai ou bien les jumeaux qui se chamaillaient par ce que Stubaki voulait passer du temps avec moi au lieu de son frère. Je souhaitai vraiment en apprendre plus sur chacun d'entre eux. Il y en a un qui ne m'avait pas vraiment adressé la parole, c'était Subaru. Mais au contraire de ses frères, il évitait mes regards. Je trouverai bien un moyen de me rapprocher de lui. Durant le repas je discutais un peu avec Iori. J'appris de lui que c'était un passionné de fleur et que la magnifique cour avait été organisé par ses soins.

 Tu as vraiment beaucoup de talent. Moi je t'avoue n'être pas très à l'aise pour m'occuper d'une plante.
 Je suis sûre que tu sais t'occuper d'un homme. Me rétorqua Kaname.
 Tu es vraiment idiot. Lui répondis-je en riant. Ça je ne suis pas sûre non plus.

Tout le monde rit de bon cœur en voyant la tête dépitée de mon frère.

 En tout cas nous prendrons soin de toi. Rajouta Iori.
 Merci. En tout cas Yuuri c'est vraiment bon ce que tu as préparé. Je me régale.
 Mais c'est grâce à ton aide que c'est aussi bon.
 N'exagérons pas.
 C'est vrai que c'est meilleur que d'habitude. Ajouta Yusuke.
 Dis que d'habitude c'est mauvais.
 Non bien sûre que non. Peut être est cela la petite touche Française qui l'y a dedans.
 Tu sais Yusuke. Je n'ai faits que couper les légumes.
 Je ne sais pas alors.
 Au fait Yusuke! Demain tu accompagneras Elodie à ton collège. Car elle y est inscrite dans une classe spéciale.
 Pourquoi doit-elle venir dans le même établissement que moi?
 Arrête de discuter c'est comme ça.

Il replongea sa tête dans son assiette sans répondre. D'après ce que je constatais c'était un garçon têtu ce Yusuke. Mais il n'était pas le seul.

À la fin du repas, les jumeaux s'occupèrent de débarrasser et de faire la vaisselle. Je voulu les aider mais ils refusèrent. Wataru m'entraina dans le salon pour que je joue à la console avec lui. Je ne lui dis pas non, car moi aussi j'aimais beaucoup les jeux vidéo. Par contre il devait m'aider un peu pour les textes, car j'avais encore du mal avec les kanji. Nous passions un bon moment quand on nous signala qu'il était 21 heures et que nous devions aller nous mettre au lit. Lui pour son jeune âge et moi à cause du décalage horaire. Je saluais chacun d'entre eux avant de partir. Seul Masaomi resterait debout car il devait prendre sa garde de nuit. En quittant le salon Yuuki me donna mon uniforme.
J'allai rapidement me mettre dans mon lit. Avant de m'endormir, je repensa à ma journée. C'était vraiment agréable d'avoir gagné une si grande famille. Chacun d'eux avait des caractères si différent ce ne serait pas de tout repos.


Dernière édition par Admin le Dim 3 Juil - 9:43, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brothers Conflict

Message par Admin le Ven 23 Jan - 0:26

Le lendemain matin, j'allai à la salle bain où je croisai Subaru. Il me jeta un vague coup d’œil et partit sans un mot. Dès que je finis de prendre ma douche, je mis un uniforme que Yuuki m'avait donné la veille. Cela me faisait un drôle d'effet. Une fois prête, je descendis à la salle à manger pour déjeuner. Yuuki m'avait préparé un repas français. Il était adorable, il avait pris la peine d'aller dans une boulangerie pour prendre des viennoiseries pour moi. Quelques instants après, je fus rejoint par Yusuke qui me salua timidement.

Yusuke, je m'en remets à toi pour m'accompagner au collège.
    Je te conseille de bien regarder par où nous passons, car ce soir je ne pourrais pas te raccompagner. J'ai des choses à régler.
    Je te remercie de prendre soin de moi.

En le regardant, je vis que ses joues avaient rougi. Sous ses apparences dures se cachait un cœur tendre.
Une fois notre déjeuner pris, Yusuke m'invita à prendre le bento que Yuuki avait préparé à notre attention avant son départ. Je le suivis jusqu'à la gare pour prendre le métro. Une fois à l'intérieur nous dûmes nous serrer l'un contre l'autre, car la rame était bondée de monde. Nous étions si proches que nos corps se touchaient. Je me sentis presque gêné par cette promiscuité. Yusuke ne se sentait pas plus à l'aise. Mais il tenta de détendre l'atmosphère en commençant une conversation.

    Alors comment te sens-tu? Ça ne te fait pas trop étrange de voir ta famille s'agrandir.
    Je t'avoue que j'étais inquiète au début. Je vivais seul et maintenant je me retrouve avec 13 frères. Mais cela me donne chaud au cœur. C'est tellement agréable d'avoir une maison remplie de gens. En plus chacun d'entre vous avez été si charmant de m'accueillir parmi vous. Et de plus vous ne faites pas cas de mes différences. Je suis vraiment contente parmi vous.
    Tu sais. Ce n'est pas vrai ce que j'ai dit. Je suis ravie que tu sois arrivé dans notre famille. Il détourna sa tête en prononçant ses mots. Il était vraiment quelqu'un de gentil.
    Merci de t'inquiéter pour moi.
    Ce n'est pas ça. Dit-il en sursaut.

Ce fut l'ouverture des portes de notre arrêt qui interrompirent notre conversation. Yusuke m'accompagna devant ma salle de classe. Il me lança un petit salut en s'éloignant.

Parmi mes nouveaux camarades de classe, il y avait plusieurs personnes de différentes nationalités. Chacun d'entre eux avait leurs propres histoires et parlait un japonais à peu près correcte. Je fis la connaissance d'une Française. Elle s'appelait Élisa. On devint très rapidement amie. J'appris d'elle qu'elle était arrivée au Japon, il y a un mois. Elle avait suivi ses parents. Son père avait été muté. Je lui parlai de ma situation, elle fut impressionnée par la taille de ma nouvelle famille.
Un professeur rentra dans la salle et nous nous installâmes. Il faisait son cours en japonais, mais il distribua des feuilles sur lesquelles le texte était dans nos langues d'origine traduit en kanji.

A la fin des cours, je saluai Élisa, les autres et je partis du collège. J'allais me diriger vers la station de métro, lorsque je me rappelai que Yuuki m'avait dit que le lycée de Subaru n'était pas loin. Je décidai donc de m'y rendre. Je demanda à un passant comment m'y rendre et je m'y dirigeai. De l'extérieur de l'enceinte, je pouvais voir les terrains de basket. Je pue apercevoir mon frère en train de jouer. Sans m'en rendre compte, je l'avais appelé. Il se retourna vers moi un peu gêné. Mais cela ne l'empêcha pas de demander à son entraîneur si je pouvais les rejoindre. Il vint me chercher.

     Que fais-tu là? Tu t'es perdu.
     Je suis désolée, de te gêner. Mais je voulais venir te voir. Nous n'avons pas eu l'occasion d'apprendre à nous connaître. Donc je me suis dit pourquoi ne pas venir te voir.
     Mais là. Je n'ai pas le temps. Je m’entraîne.
     Puis-je te regarder un peu jouer? Je te promets que je ne resterai pas longtemps.
     D'accord.

Il m'invita à m'asseoir sur un banc de touche. J'étais impressionnée par la condition physique de mon frère. C'était un excellent joueur de basket, il se donnait à fond dans son entrainement. Ce garçon était un passionné. Cela se voyait à sa façon de jouer.
Je regardai ma montre et décidai de rentrer. Subaru vint à ma rencontre.

     Tu pars?
     Oui. Je ne vais pas te déranger plus longtemps. Je te remercie de m'avoir laissé te regarder jouer. J'espère que j'aurais d'autres occasions. Merci professeur de m'avoir permis de regarder l'entrainement. Je m'inclinai devant l'équipe. A ce soir Subaru. Je partis en lui faisant un geste de la main.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brothers Conflict

Message par Admin le Dim 3 Juil - 9:54

Je suis désolée pour l'attente pour la suite. Mais je suis un peu occupée et je travaille sur plusieurs projet à la fois. Et de plus je n'ai pas beaucoup de temps libre avec mes petit garçons. il y a une suite en cour mais je ne suis pas satisfaite du résultat. Et surtout n’hésitez pas à laisser des commentaires. C'est avec vos critiques que je pourrais m'améliorer. ( désolé s'il y a des fautes d'orthographes)
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brothers Conflict

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum