Petite nouvelle

Aller en bas

Petite nouvelle

Message par Admin le Mar 30 Déc - 23:00

Virginie s'habilla en vitesse car le réveille avait sonné une demi-heure plus tard. Elle avala rapidement son petit déjeuner et couru pour rejoindre l'arrêt de bus. Elle arriva juste à temps, car celui-ci s'arrêta en face d'elle quelques secondes après son arrivée. Elle monta à l'intérieur et alla rejoindre son amie Sophie qui l'avait pris 3 arrêts plus tôt. Elle s'installa à coté d'elle. Elles ressentaient énormément d'angoisse et de tension.

  Une nouvelle année commence. J'espère que nous serons dans la même classe encore cette année. Se questionna Virginie.
  Je l'espère aussi. Je me sentirais trop seule sans toi. Déclara Sophie.
  Moi aussi ma chérie. Virginie embrassa son amie.

Le moment fatidique était arrivée la rentrée scolaire était arrivé. Tous les étudiants retournaient à leur établissement.
Virginie et Sophie se dirigèrent vers le tableau d'affichage où les listes des classes étaient affichées. Virginie vit leurs noms affichés sur la liste de la terminale 3. elles devaient donc se rendre dans la salle 206 pour faire le point avec leur nouveau professeur principale. Sophie et Virginie se rendirent tranquillement devant la porte de leur salle. Il était 7h 50 lorsque le professeur arriva. C'était un homme grand avec des cheveux bruns avec une petite longueur. Son charme se dégageait de ses grands yeux noisettes surlignés de larges sourcils, un bouc et une moustache bien taillée enveloppée une fine bouche.
Virginie succomba au charme de son professeur même si elle savait que rien ne pourrait se passer entre eux. Elle pourrait garder son image pour ses seuls rêves.

  Oh la la! Il est trop canon ce prof. J'en ferais bien mon quatre heures. Chuchota-t- elle a l'oreille de Virginie.
  Oui je te comprends mais ça n'arrivera jamais. Je pense pas qu'il veut des ennuis.
  Bon. On peut toujours rêver.
  Silence s'il vous plaît. Bonjour je me présente. Je suis M. Thomas Blum et je vais être votre professeur principale pour cette année. Je vous enseignerais aussi l'anglais. Je vous demande de bien travailler si vous souhaitez obtenir votre bac. Bon courage à tous.

Leur première journée passa lentement. Malgré la présence de leur professeur principale. Les filles n'avaient qu'une hate c'était de rentrer chez elle. En descendant du bus elle remonta doucement la rue qui menait jusque chez elle. En arrivant elle remarqua que la maison voisine à la sienne, Une personne était en train de faire aménager ses affaires. Virginie se demandait qui pourrait bien venir s'installer ici. La maison avait été si souvent vide. Elle patienta quelques instants et ne vit personne. Elle rentra donc chez elle. Elle embrassa ses parents qui venaient de rentrer de leur site de fouilles et monta dans sa chambre. En ouvrant la porte elle remarqua que sa chambre était face à celle de ses nouveaux voisins. Elle espérait que ceux-ci auraient un fils dans ses âges. Elle le saurait bien assez tôt. Elle organisa son sac en fonction de son nouvel emploie du temps. Elle allait se mettre sur son ordinateur, lorsque sa mère l'appela.

   Virginie habilles-toi convenablement. Nous avons un invité ce soir. Dit-elle à travers la porte.
   Qui est-ce?
   Notre nouveau voisin. Je l'ai invité à venir manger.
 Virginie poussa un hourra silencieux et répondit à sa mère. D'accord je me prépare.

Elle fouilla dans ses affaires et trouva un débardeur noir sur lequel elle passa un pull rouge à col en v descendant au creux de ses seins et aux épaules une des petites dentelles comparables à une veste courte. Quant au Bas elle choisit un pantalon noir taille basse accompagnée d'une ceinture à boucle en métal. Elle alla devant son miroir et laissa échapper ses longs cheveux bruns ondulés qui étaient maintenus attaché par un élastique. Elle passa une main dans ceux-ci pour les ébouriffer. Elle regarda son visage rond s'amincir avec les mèches y tomber. Elle rehaussa ses yeux marron par une touche de maquillage or et prolongea ses cils avec du mascara noir. Elle déposa juste une touche rose de blush sur ses joues et passa juste une touche de brillant à lèvre transparent sur sa bouche fine . Elle s'admira dans le miroir. Elle ne ressemblait plus à une jeune étudiante. Mais plus a une femme sans vulgarité. Elle se trouvait simplement charmante. Elle descendit au salon et s'installa sur le canapé et attendit l'arrivée de ce voisin.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Admin le Jeu 11 Fév - 0:59

Il était 18h30 lorsque l'on sonna à la porte. son père se leva de son fauteuil et alla ouvrir. Il l'invita à rentrer dans le salon. Quelle fut la surprise de virginie quand elle vit arriver chez elle son professeur principal. Il alla saluer la mère de virginie et la remercier pour l'invitation. Il se rapprocha de Virginie et la salua également en lui tenant la main. Ce contacte lui fit monter le rouge aux joues. Elle redressa la tête et lui rendit un sourire éclatant. Il lui lâcha la main et la regarda attentivement.
Vous ne seriez pas dans ma classe par hasard.
Si. j'étais assise au troisième rand du côté de la fenêtre.
C'est bien ce qu'il me semblait. Faisons de notre mieux pour bien travailler cette année. Ils s'installèrent sur le canapé et commencèrent à discuter. Thomas parla un peu de lui, il expliqua qu'il avait grandi à Bourges et que ses parents vivaient à présent à Limoges... La discussion bifurqua sur sa passion musicale. Et qu'il jouait de la guitare acoustique. il appréciait beaucoup les artistes comme Jacques Brell ou Georges Brassens. Les noms de ces artistes interpellèrent le père de Virginie. Car celui- ci était un grand fan de ces artistes. Sa mère l'interrompu et les invita à venir à table. Pendant que son père discutait, Virginie regarda de temps à autre le visage de son professeur. Celui-ci lui adressait de légers sourires quand il croisait son regard. Virginie se sentait si bien. Elle découvrait des facettes tendres et touchantes de sa personnalité mais, également son côté fier et viril. Il était vraiment quelqu'un de fascinant. Virginie n'espérait qu'une chose en apprendre plus sur cet homme. Sa voix était si douce. Virginie ne pouvait s'empêcher de penser à lui comme un homme et plus comme son professeur.
Ce fut la voix de leur invité qui interrompit ses pensées.
Je suis navré je vais devoir vous quitter. Il commence à se faire tard et je me lève tôt demain matin. J'ai été ravi de passer la soirée avec vous. J'espère que nous repasserons d'autres soirées comme ça. D'ailleurs la prochaine fois c'est moi qui vous invite. Merci encore et bonne soirée. Il se tourna vers Virginie et posa sa main sur son épaule. Et toi tu devrais déjà être couché.
Il quitta la maison en les saluant de la main. Virginie se sentit choquée par ses mots. Il la prenait vraiment comme une enfant. Furieuse, elle salua rapidement ses parents et monta dans sa chambre.
Elle se démaquilla et se déshabilla avant d'aller tirer la langue à une des fenêtres de son voisin. Et enfin alla se coucher.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Admin le Ven 27 Mai - 16:43

Le lendemain matin Virginie eut des difficultés pour se réveiller. A son regret elle comprit que cet homme avait raison. Elle se prépara et alla au lycée où elle rejoint Sophie.
Alors qu'est ce que tu as faits hier soir pour avoir les yeux cernés.
C'est bête mais j'étais sur mon ordinateur sur une bonne partie de la soirée. Elle mentit à son amie. Elle ne voulait raconter à personne que leur professeur principale avait passé la soirée chez elle.
En y repensant elle ne savait pas comment se comporter avec lui. Enfin elle aurait toute la journée pour y songer son cours d'anglais n'avais lieu qu'à 15 h.
De 8h à 14h sa classe rencontra ses professeurs pour l'année. Ils ne perdirent pas de temps en présentation.  La plupart d'entre eux débutèrent leur cours.
Arriva 15h, ils devaient se rendre en cours d'anglais avec M Blum. Virginie avait décidé de se comporter avec lui comme avec un autre enseignant. Malgré ses bonnes résolutions elle ne pouvait détacher son regard de cet homme. Il était vraiment quelqu'un d'attirant. Bien que son esprit vagabondait, elle réussit à se concentrer pour faire les exercices que leur professeur leur donna.
La sonnerie retenti et les élèves quittèrent la salle. Virginie voulut prendre son temps mais Sophie l’entraînait déjà dehors. Elle n’eut pas le temps de saluer son voisin.
Sa journée terminée elle retourna chez elle. La semaine se passa calmement, en rencontrant d'autres enseignants ou en suivant les cours.
Un soir elle décida d'aller prendre une douche une fois ses devoirs terminés. Elle alla à la salle de bain et se plaça sous le jet de sa douche. Cela lui faisait un bien fou, elle se sentie décontracté. elle s'enroula une grande serviette autour de la poitrine  et retourna dans sa chambre. Elle entendit sa chanson préféré passer à la radio. En entendant les notes, elle ne put s’empêcher de danser et de chanter. Mais dans son euphorie, elle ne se rendit pas compte que la porte fenêtre de sa chambre était ouverte. Virginie croisa le regard de son voisin et compris que son professeur se trouvait dans la chambre en face de la sienne. Elle se sentie honteuse lorsqu'elle remarqua sa tenue légère. Elle referma aussitôt les rideaux.
Bon sang comment le regarder en face dès à présent. Se dit-elle. Je ne pourrais pas affronter son regard. Oh mais quelle honte! Le pire dans tout ça c'est que je le voie demain.
Virginie alla se coucher toujours angoissé par son regard. Le pire c'est qu'elle ne pourrais l'éviter, car elle le verrait demain à la première heure. Elle alla se coucher non sans difficulté.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Admin le Ven 27 Mai - 16:52

Le lendemain matin, elle se réveilla avec la boule au ventre. La situation de la veille la tracassait. Comment se comporter devant lui. Et lui comment réagirait-il?
Elle alla prendre son déjeuné seul, car ses parents étaient déjà repartit en Égypte.  Elle se prépara et alla rejoindre le bus qui la conduirait au lycée. Elle y  retrouva Sophie. Malheureusement, elle ne pouvait se confier à elle. C'était bien la première fois qu'elle ne lui confiât pas ses secrets. Virginie ne laissa rien paraître du trouble qui la tourmentait.
En arrivant au lycée, virginie savait que la confrontation était proche. Elle n'avait que deux étages à monter pour rejoindre sa classe. Son professeur arriva habillé  avec un costume noir à rayure et une chemise blanche. Virginie ressentit un trouble en voyant son sourire. Il les invita à rentrer dans la salle en n'adressant aucun mot à virginie. Elle sentit le poids de son stress se dissiper. Il était resté professionnel et n'avait pas parlé. Virginie put se détendre et écouta avec attention le cours. Bien qu'elle admirait la démarche féline. Son buste droit et la tête haute. Elle remarqua qu'il jetait de léger coup d’œil en sa direction. Mais rien d'insistant. Mais cela ne l’empêcha pas d'avoir le feu qui embrasait ses joues. Elle repensait encore a son regard posé sur son corps. Mais malgré cela, elle se sentait flatté par l'attention qu'il lui avait porté.
A la fin du cours, il ne vint pas à sa rencontre, mais lui adressa un large sourire. Virginie sentit son cœur battre la chamade. Elle ne savait comment calmer ses palpitations. Elle ne savait pas vraiment comment réagir face à Sophie qui semblait se douter de quelque chose. Elle devait lui cacher ses émotions. Pour cela, elle l'invita à aller boire un verre au bar qui se situait près du lycée et interrogea son amie sur son nouveau petit ami qu'elle avait rencontré cette année. Cette discussion la fit oublier  ses sentiments envers son professeur et voisin.
Après avoir salué Sophie elle pris le chemin vers l’arrêt de bus, malheureusement pour elle  il y avait une demi heure d'attente pour le prochain. Elle allait s’installer sur le banc de l’abri bus quand une moto s’arrêta devant elle. Cela ne pouvait être que pour elle car elle était seule. Qui cela pouvait-il être? Elle ne connaissait personne qui en conduisait une. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque le motard retira son casque. C'était M Blum! Elle avait l'impression d’être dans l'un de ses romans d'amour. L'homme apparaissant pour sauver la jeune femme. Enfin dans son histoire il n'y avait pas de sentiment.
Et alors Virginie, tu n'es toujours pas rentré.
Et bien non! J'avais d'autre chose a faire. Et cela ne vous concerne pas.
Et bien si justement. En tant que ton professeur je me doit de veiller sur vous. Aller viens je te ramène. Il me tendit un autre casque. Mais je ne l'acceptait pas.
Je suis désolée mais j'ai peur, je ne suis jamais montée sur un deux roues.
Allez ne discute pas. Il l'attrapa par le poignée et l'attira vers lui. Leurs regards se croisèrent, elle sentit des fourmillements dans les jambes. Il l'aida à monter et l'obligea a lui tenir la taille.
Normalement on se tient sur le poignée a l'arrière. Mais comme c'est ta première fois, accroche toi a moi tu auras moins peur.
Quand il démarra elle eut un sursaut de peur et elle resserra son étreinte. Leur promiscuité était troublante. Elle avait peur qu'il ressente son cœur cogner dans sa poitrine. Son torse était plaqué contre son dos. Mais finalement, elle n'avait plus si peur que ça. Elle me sentait bien contre lui. Malheureusement pour elle cet instant dura trop peu de temps. Ils arrivèrent chez eux. Elle descendit et le remercia en lui rendant son casque.
Rentre plus tôt la prochaine fois. Comme ça je ne m’inquiéterais plus. Passe une bonne soirée. Et bon week-end.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Admin le Mar 14 Juin - 12:06

Leur relation n'évolua pas plus que ça avec l'approche des fêtes. Virginie était rarement chez elle, car elle avait pris un travail à mi temps dans un magasin de vêtements. Elle avait décidé de gagner de l'argent pour offrir des cadeaux à ses parents qui exceptionnellement passeraient les fêtes avec elle. Virginie ne put s’empêcher de penser à son voisin. Elle lui ferait également un présent. Mais en lui déposant discrètement chez lui, sans nommer le destinataire. Durant les vacances scolaire, elle alla en ville pour se promener parmi les stands des artisans du marché de noël. Un assortiment de parfum sucré et salé se diffusait dans l'air. Virginie était gourmande, elle goutta quasiment tous les échantillons proposés. Les rues étaient colorées de toutes les couleurs, mais malgré cela, elle ne voyait pas très bien, elle était entraînée par la foule. Elle s’arrêta pourtant devant un stand de pâtisseries. Elle allait goutter une spécialité lorsqu'on la bouscula, elle perdit l'équilibre et tomba dans les bras d'un inconnue. Elle redressa sa tête et croisa un regard noisette. Ce n'était autre que celui de M Blum. Virginie se dégagea et s'excusa en rougissant.
Ce n'est rien. C'est vrai qu'il y a tellement de monde qu'on ne sait où mettre les pieds. Enfin! Je suis bien comptant de tomber sur une jolie jeune femme plutôt qu'un homme. Alors je vois que vous êtes gourmande il vous reste un peu de sucre au coin des lèvres.
Elle s'essuya. Je suis désolée. Je voulais goutter avant de faire mon choix.
Vous prenez ces sucreries pour vos parents.
Oui. Il est rare que nous soyons réunis donc je fais quelque achats.
Vos parents ont de la chance. Malheureusement je serais seule pour noël.
Puis-je me permettre de vous inviter à notre repas.
Non je ne peux accepter.
Je vous en pris. C'est un jour où personne ne devrait être seul. Si vous ne venez pas. Je ne viendrais plus à vos cours.
Têtue comme tu l'es, je t'en sens bien capable. Très bien! Je viendrai.
Des voix s'élevèrent au loin. Il y avait un groupe de chanteur qui se produisait dans la rue. Virginie attrapa la main de son professeur et l’entraîna à leur rencontre. Ils ne furent pas les seul à y aller. La foule s'était agglutiné autour des musiciens. Virginie était collée à son professeur, elle sentait la chaleur de son corps contre le sien. Elle se sentait bien contre lui. Une fois le spectacle terminé, il l'invita à la raccompagner chez elle.  Mais avant cela il lui offrit une tasse de café chez lui.
Dis moi dois-je amener quelque chose pour le repas?
Emmenez une bouteille de vin. Mes parents adorent ça.
Dans ce cas la, je l’achèterais lundi. Dis moi. Comment vas-tu t'habiller pour noël?
Pourquoi cette question?
Car je te vois très souvent en jeans et baskets. Et le soir où je suis venu dîner. Tu portais un bel ensemble et tu étais maquillée et coiffée.
C'est une surprise !
J'espère vraiment que tu porteras une belle tenue. Cela te vas beaucoup mieux. D’ailleurs pourquoi tu ne t'habille pas mieux?
Ça c'est mon secret. Virginie regarda sa montre. Oh la! Si tard. Je suis désolée de vous avoir dérangé aussi longtemps. Je vais rentrer chez moi. Merci encore de m'avoir raccompagné et merci pour le café.
Virginie salua son professeur par un sourire et quitta sa maison.
En rentrant chez elle Virginie se dirigea dans sa chambre et ouvrit son armoire pour y choisir une tenue pour noël. Elle trouva une robe courte en satin. Celle-ci était de couleur bordeaux. Avec elle trouva de petite bottine a talon  en daim noir. En espérant que cela lui fasse tourner la tête. Une fois sa tenue choisie, elle emballa son cadeau pour son professeur. Elle espérait vraiment que le manteau qu'elle lui avait acheté lui plairait.
Elle alla poser son paquet devant la porte de son voisin, sonna et rentra rapidement chez elle.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Admin le Sam 18 Juin - 16:04

Le soir du 24 décembre, Virginie s'était vêtue de sa robe en satin. Elle passa quelques minutes devant le miroir pour se maquiller ainsi que se coiffer avec des boucles qui lui tombaient sur ses épaules nues.
Elle descendit dans le salon pour y retrouver ses parents. Son voisin n'était pas encore arrivé. Sa mère avait réalisé une magnifique décoration de table avec des touches de bleu et de blanc. Elle pensa que ce noël serait un des plus beau de sa vie. Elle le passerait avec les trois personnes qu'elle aimait le plus. Le seul point noir est qu'elle espérait que personne ne découvre les sentiments qui l'assaillent. Enfin elle ne devait pas penser à ça. Ses parents ne seraient là que ce soir, autant en profiter. On sonna à la porte, elle se proposa pour aller ouvrir. Elle se retrouva face à face avec son voisin. Il était vraiment bel homme. Elle l'invita  à rentrer et lui pris son manteau. Il portait un jean stretch slim noir avec une chemise blanche ainsi qu'une veste molleton grise. Il avait beaucoup d'allure. Il avait réussi à faire ressortir son regard. Leur yeux se croisèrent pendant quelques instants qui lui parurent une éternité. Mais se fut son père qui interrompit ce moment. Il le remercia d'avoir accepté l'invitation de Virginie et l'invita à venir s'installer pour prendre  un apéritif. Durand la soirée, il parlèrent de tout et de rien  jusqu'à en venir au moment où les parents de vVirginie lui demandèrent de chanter une chanson, car ils savaient que c'était l'une de ses passions et que celle-ci chantait très bien. Elle ne voulait pas faire cela devant du monde, mais quand M Blum insista, elle ne put refuser. Mais elle ne voulait pas chanter à cappella.  Alors son père proposa à son professeur de jouer sur la guitare qu'il lui prêta. Ils se concertèrent pour savoir sur quoi ils allaient jouer. Il décidèrent de choisir «  il suffira d'un signe » de Jean Jacques Golman.
Lorsque Virginie commença à chanter tout le monde semblait subjugué par sa douce voix. Une fois la chanson terminé, M Blum lâcha la guitare et l'applaudie. La jeune fille se sentie rougir, car il la regardait intensément. Mais même si elle était troublée, elle ne pouvait exprimer ses sentiments.
Une fois que le concert improvisé fut terminé, les parents de Virginie changèrent de sujet et parlèrent de la scolarité de leur fille. C'est dans des moments comme cela qu'elle se souvenait du mur qui les séparaient. Thomas retrouva sa place d'enseignant en faisant le point sur Virginie.
Vous savez vous avez une jeune fille intelligente. Tous mes collègues sont d'accord pour dire que c'est une bonne élève. C'est une personne douce et agréable, qui est toujours la pour les autres. Mais, elle a un petit défaut. C'est une personne effacée qui ne participe pas beaucoup. Elle a un très bon niveau dans toutes les matières sauf la mienne. J'avoue que j'aimerai beaucoup entendre plus sa voix qui est charmante d’ailleurs. Je remarque que malgré votre absence, c'est une jeune personne très mature pour son âge. Mais il lui manque un peu de discipline pour l'apprentissage de l'anglais. Je voulais justement vous en parler en tant qu'ami. Je voulais savoir s'il était possible que je l'aide sur mes temps libres.
Nous le savions déjà, pour sa difficulté pour l'apprentissage de la langue. Nous voulions t'en parler. Nous sommes d'accord pour que tu l'aides. Nous voulions te demander un service. Malheureusement nous sommes trop peu présent pour nous faire des connaissances et nous voulions savoir s'il était possible que tu la surveille à notre place. Quand elle était plus jeune, elle nous accompagné sur nos sites de fouilles. Mais en grandissant, elle décida de rester ici. Nous étions inquiet de la laisser seule. Tout avait l'air de bien se passer. Mais depuis quelques années, nous l'a trouvons différente. Donc en tant qu'ami nous te faisons confiance pour prendre soin d'elle. Nous pourrions la laisser sans inquiétude.
Écoutez, il n'y a pas de problème. Je prendrai soin d'elle comme si c'était ma jeune sœur. Vous pouvez me faire confiance et partir serein.
Merci encore. Par contre nous sommes désolé. Nous allons devoir vous laisser. Notre train part dans une heure. Nous devons partir. Mais reste un peu si tu le souhaites.
Non! il se fait tard je vais rentrer également.
Et sans un mot supplémentaire il fit la bise aux parents de Virginie et à elle même et les quitta.
Les parents de Virginie l'embrassèrent très fort et partirent prendre leur train. Elle se retrouva seule dans la maison avec le présent de ses parents, une robe blanche en soie fluide et vaporeuse de la modéliste Marie Bishara.
Elle remonta dans sa chambre et alluma la musique. Comme à son habitude, elle commença à danser tout en détachant sa longue chevelure brune qui tomba en cascade sur ses épaules. Elle baissa la fermeture de sa robe  qui glissa le long de ses longues jambes. Elle se retrouvait à moitié nu en train de danser. Son corps s’enflamma en s'imaginant en train de faire ce strip-tease pour son professeur. Son corps brûlant de désir se déhanchait avec plus de sensualité et doucement elle commença à retirer son soutient gorge qui tomba à ses pieds. Elle fit glisser ses bas le long de ses jambes en imaginant les main de M Blum suivre le mouvement du tissu. Ce fut la lumière de la fenêtre en face qui l’interrompit. Elle réalisa que ce qu'elle faisait était interdit et impensable. Il l'avait dis lui même. Il ne la considérait que comme une petite sœur. Cet homme avait au moins dix ans de plus qu'elle. Ses parents lui faisait confiance, donc elle devait oublier cet amour insensé. Ce n'était qu'une histoire sans lendemain, elle devrait l'oublier rapidement. A partir de maintenant ce serait sa nouvelle résolution. Elle alla se coucher avec des souvenirs plein la tête.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Admin le Dim 19 Juin - 9:06

Le lendemain matin, alors qu'elle allait se rendre dans la cuisine, on sonna à la porte. Quand elle ouvrit, personne. Elle allait refermer la porte quand un petit paquet attira son attention accompagnée d'une lettre. Elle rentra et alla s'installer sur le canapé et ouvrit la lettre.
«  Virginie.
Je te remercie de m'avoir accueilli chez toi pour ce réveillon. J'ai passé une agréable soirée en votre compagnie. Si tu contacte tes parents tu les remerciera de ma part. J'aurais voulu passer plus de temps en votre compagnie. Mais je compte tenir ma promesse. Si tu as le moindre soucie, je veux que tu vienne m'en parler directement. Et je compte sur toi pour venir prendre des cours chez moi. Je t'attend avec impatience. Je te fais parvenir ce petit présent en remerciement. Passe une bonne fin d'année. »
Virginie lâcha la lettre et déballa le paquet. Sous le papier était dissimulé une boite à bijoux. Quand elle l'ouvrit, elle découvrit une paire de boucles d'oreilles elfes améthystes.
Ce cadeau était vraiment magnifique. Comment pouvait-elle tenir ses résolutions quand de son côté il faisait tout pour faire battre son cœur. C'était décidé. Même s'il y avait des interdits, elle se battrait pour obtenir son amour. Quelque soit leurs différences, elle lui avouerait ses sentiments. Mais, elle attendrai qu'elle obtienne son diplôme pour lui avouer ses sentiments. Mais d'ici là, elle le séduirait pour que ses sentiments deviennent réciproque lors de sa déclaration.

Les vacances se terminèrent rapidement. Virginie attendait patiemment la rentrée des classes pour retourner en cours d'anglais. Quand ce fut l'heure de rentrer en classe de langue, elle vit arriver Thomas portant son manteau caban. Celui-ci lui donnait un charme fou. Elle le remarqua quand toutes les jeunes femmes se retournaient sur son passage. Elle le lui avait bien choisit. Son cœur se mit à battre de plus en plus fort quand leur regard se croisèrent. Il invita ses élèves à rentrer en classe.  Sophie remarqua les boucles d'oreilles que portait Virginie et en fit la remarque à haute voix. Tout le monde se pressa pour les admirer. Bien sûre de multiples questions furent posées sur le mystérieux père noël. Heureusement pour elle, M Blum interrompit les bavardages. Elle avait bien remarqué qu'il s'était senti gêné par toutes ces questions.
A la fin de l'heure, Thomas demanda à Virginie de rester quelques instants.
Pourquoi les portes-tu? Toi qui t'habille de façon quelconque. Cela ne vas pas du tout avec le reste.  Tu me feras le plaisir de les enlever.
Virginie se senti vexée. Elle qui espérait lui faire plaisir. Je me moque de ce que vous pouvez penser. Ce n'est pas par ce que mes parents vous font confiance que je doit faire pareil. Vous n'êtes pas mon frère comme vous le prétendez. Je voulais simplement vous montrer que cela m'avez fait très plaisir. Puisque c'est comme ça  je vais vous les rendre. Virginie les détacha et les posa sur le bureau. Ah au fait. Vous êtes ravis de pouvoir faire le coq avec votre nouveau manteau. Bonne journée. Au moment ou elle allait partir il lui rattrapa le poignée.
Je veux que tu passe chez moi ce soir. Dis-t-il furieux. Et si tu ne viens pas je viendrait te chercher moi même. Virginie ne voulut pas lui faire face car, elle savait que si elle croisait son regard, ses larmes allaient se mettre à couler.
Le soir elle ne se rendit pas au rendez-vous. Pourtant il vint sonner chez elle. Mais elle n'alla pas lui ouvrir. Au lycée aussi, elle l’évita. A chaque fois qu'elle devait se rendre à ses cours. Elle prétendait se sentir mal. Mais elle ne pouvait l'éviter indéfiniment. Le vendredi soir qu'elle rentrait chez elle avec Sophie, elle fut littéralement kidnapper par un motard qui la força à monter sur la bécane. Sophie allait prévenir la police quand Virginie lui cria d’arrêter. Il s'agissait d'affaire personnelle qu'elle devait régler. Bien sur elle savait parfaitement qui se trouvait sous le casque. Lorsqu'ils arrivèrent, elle tenta de se sauver, mais Thomas la rattrapa et la posa sur ses épaules. Il l'a fit rentrer chez lui et la posa sur le canapé.
Et tu ne bouge pas, lui dit-il la voix étouffé par le casque. Il le retira et elle put voir son visage déformé par la colère. Petite sotte. S'enfuir par ce que je t'ai réprimandé. En plus de cela , tu m'évite depuis le début de la semaine. Si tu crois que je ne suis pas au courant que tu sèche exprès mes cours. J'ai vraiment l'impression d’être devant une enfant plutôt que devant une jeune femme qui fait face à ses responsabilité. Tu as intérêt à me donner des explications.
Comme je vous l'ai vous n’êtes ni mon père ni mon frère. Je ne vous doit rien et vous n'avez pas à me parler comme çà. Et si j'en parlait au proviseur de la façon dont vous traiter vos élèves. Ou bien de votre façon à faire le paon devant vos élèves. Vous pourriez dire adieu à votre carrière.
Fou de rage il lui attrapa les poignées. Ils se trouvaient face à face, les yeux dans les yeux. Tu n'oserais pas faire ça.
Je me gênerait. Bien sure qu'elle ne le ferait pas. Elle l'aimait trop pour briser sa carrière. Mais elle voulait le punir d'avoir été aussi désagréable avec elle. Mais elle pensait qu'elle avait été trop loin. Elle était sûre d'avoir été trop loin, il l'a détesterait à présent, elle attendait le couperet de la fin de sa relation avec lui. Mais il eu la réaction contraire à ce qu'elle attendait. Il relâcha ses poignée et s'assit dans un fauteuil.
Je suis désolé.
Il s'excusait, elle ne s'attendait vraiment à cette réaction.
Je ne voulait pas te parler de cette façon. J'ai eu peur. Peur que tu dises à tout le monde que c'était moi qui te les avait offertes.
Virginie s’était rapprochée de lui et lui posa la main sur l'épaule.
Moi aussi, je suis désolée. Mes mots ont dépassé ma pensée. Jamais je ne mettrai votre travail en danger. Vous êtes vraiment un homme digne de confiance, et votre travail est irréprochable. Je me suis juste sentit blessé par vos paroles. Ce jour là, je voulais simplement vous montrer que j'aimais votre cadeau.
Je comprends bien. J'ai fais de même avec le tien. Virginie le regarda ébahi. Oui je savait que ce manteau était de ta part. Qui parmi mes amis à un aussi bon goût vestimentaire. Toi bien sure.
Il lui attrapa la main et lui remis les boucles d'oreilles. Je t'en pris porte les exclusivement pour moi.
Elle referma la main et acquiesça.
C'est promis!
Revenons au chose sérieuse. Je t'ai fais venir ici pour te faire rattraper les cours que tu as manqué. Ainsi que reprendre tes bases. Car il semble qu'elles ne soient pas bonnes. Donc nous allons passer la soirée ensemble.
C'était comme un rêve. Elle se retrouvait en tête à tête avec lui. Bon ce n'était que pour parler anglais.
Comme il le lui avait annoncé, ils passèrent la soirée à réviser son anglais. Elle n'avait pas vraiment le temps de penser à ses sentiments. Elle essayait simplement de faire de son mieux pour comprendre et pour qu'il soit fiers d'elle. Il l'invita à manger et reprirent le travail. Il lui proposa du café et alla dans la cuisine. Virginie en profita pour poser quelques instants la tête sur la table.
avatar
Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://ecrisecrets.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite nouvelle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum